19 septembre 2017
se divertir à mayotte

Se divertir sur le territoire mahorais

Côté divertissement, Mayotte n’est absolument pas en manque et offre de nombreuses possibilités.

Sortir à Mayotte

Le soir après le travail, il est tout à fait possible de sortir dans des brasseries ou des bars pour prendre un apéritif, quoique pas très usuel car le travail commence dès 7h du matin et les employés préfèrent rentrer directement chez eux pour se reposer. Le week-end néanmoins, on peut se rendre dans ces mêmes endroits pour faire du karaoké, et des animations de danse sont aussi parfois organisées, par exemple de la salsa. Les 2 bars de prédilection sur l’île sont le M’Biwi, le 5/5 et le Caribou Café.

Les restaurants sont abordables entre (15 et 40 Euros par personne) et l’on y mange correctement.

Le week-end, il est d’usage d’aller sur le lagon. Plus d’une trentaine de plages sont à visiter un peu partout sur l’île, et il est très agréable de faire des sorties en bateau pour visiter les îlots du voisinage, voir les baleines et les dauphins, ou faire de la plongée sous-marine.

Activités sportives entre amis ou en famille

Il existe de nombreux clubs auxquels on peut adhérer à Mayotte : tennis, judo, kayak, plongée etc. il existe quelques terrains de basket ou de volley sur l’île si l’on veut faire du sport à plusieurs. Mais l’activité sportive de prédilection, comme dans bien d’autres pays africains, reste le football. Partout à Mayotte, que ce soit dans les nombreux stades qui ne cessent de croître en nombre, à un coin de rue ou sur les plages, des équipes se forment pour s’adonner à leur sport favori.

Activités culturelles et traditionnelles

Les concerts sont assez rares sur l’île, 1 ou 2 par mois les week-ends. Il y a par contre d’autres activités culturelles traditionnelles, à voir au moins une fois dans sa vie. Il existe par exemple des spectacles de danse locale, d’origines religieuses ou animistes, très colorés avec les vêtements traditionnels (M’biwi, wadaha, Fardati, Chigoma, Déba, etc.). Il y a aussi ce qu’on appelle le tam-tam bœuf, une sorte de corrida à la mahoraise. Il s’agit d’exciter un jeune zébu attaché avec des coups de tambour ou juste des cris, puis de le relâcher ensuite sur la foule. Les hommes tenteront ainsi d’aller vers le bœuf puis de l’esquiver. A la différence du toréro d’Espagne, il n’est fait aucun mal au jeune animal.

Activités touristiques

Touristes, expatriés ou autochtones ne se lassent pas d’aller à la découverte de l’île aux parfums. La plupart des opérateurs organisant des activités se situent à Mamoudzou et Petite-Terre. Sorties en bateau, excursions terrestres, clubs de plongée, jet-ski, kayak, autant de possibilités sont à explorer sur Mayotte.

Côté mer, les côtes mahoraises sont réputées pour être idéales pour des activités de plongée : une eau claire, peu de vagues, de faibles courants. A moins de 15 m de profondeur, les débutants pourront découvrir de nombreuses espèces marines. Les initiés, quant à eux, pourront aller dans les passes (de Sazilé, Bandrélé, Bateau), avec des courants un peu plus puissants, et voir des espèces de gros poissons, des coraux et des petits poissons multicolores. Tortues, baleines ou dauphins sont à découvrir lors des sorties dans le lagon. Et pour les adeptes de la pêche, elle y est – comme le disent les autochtones – miraculeuse.

Côté terre, de nombreuses randonnées sont prévues pour explorer l’île. Il est possible de faire des marches sur de beaux sentiers et aller sur les sommets pour avoir les plus beaux points de vue sur l’île, notamment à travers l’ascension du Mont Choungui ou du mont Bénara. Il est aussi possible de partir à la découverte de la brousse, à travers les champs de vanille ou d’ylang-ylang, à travers les lacs. Ces randonnées peuvent durer d’une demi-journée à quelques jours.